Article

Syndrome du côlon irritable

Irritable Bowel Syndrome

Souffrez-vous de douleurs à l’estomac ou de crampes qui vous forcent à aller soudainement à la toilette? Savez-vous si vous avez le syndrome du côlon irritable? Est-ce possible de réduire les symptômes associés au syndrome du côlon irritable? Certains aliments devraient-ils être évités? Si vous avez des questions sur le syndrome du côlon irritable, lisez cette fiche d’information pour en apprendre davantage…


Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable?

Le syndrome du côlon irritable est un trouble gastro-intestinal assez courant. C’est un état chronique qui peut se reproduire et interférer avec votre mode de vie. Parmi les symptômes habituels, mentionnons les douleurs abdominales, les crampes, les ballonnements et les changements dans les habitudes d’évacuation, allant d’une attaque soudaine de diarrhée à la constipation. Ces symptômes sont habituellement soulagés après être allé à la selle. Dans certains cas, le syndrome du côlon irritable peut survenir à la suite d’une maladie où il y a eu fièvre, vomissements ou diarrhée. La présence de sang ou une douleur grave et persistante ne sont pas des symptômes du côlon irritable et peuvent supposer d’autres problèmes.

Si vous avez ces symptômes, il est important d’en parler à votre médecin, et ce, avant d’entreprendre quelque traitement que ce soit.

Quelles sont les causes du syndrome du côlon irritable?

Il n’y a pas de causes spécifiques au syndrome du côlon irritable, mais de nombreuses personnes qui en sont atteintes semblent avoir un côlon hypersensible. Certains facteurs peuvent contribuer au syndrome du côlon irritable, dont les soucis et le stress émotionnel. Le fait de manger, de même que la consommation de certains aliments et médicaments, peuvent provoquer des spasmes du côlon et causer les symptômes associés au syndrome du côlon irritable.

Comment pouvez-vous réduire les symptômes associés au syndrome du côlon irritable?

  • Des habitudes alimentaires saines et des repas réguliers sont importants pour réduire les symptômes reliés au syndrome du côlon irritable. Ne pas manger avec excès, en particulier des aliments gras, est une première mesure de base. Manger des aliments riches en fibres est une autre mesure intéressante à adopter. La prise de plusieurs petits repas au cours de la journée ou l’ingestion de plus petites portions aux trois principaux repas peut aussi aider.

Pour vérifier si des aliments particuliers vous causent des problèmes, notez tout ce que vous mangez et indiquez tout malaise ressenti. Avant d’éliminer un aliment, consultez un diététiste afin de planifier une alimentation saine. Discutez de votre état et du plan de traitement avec votre médecin.

Quels aliments pouvez-vous manger?

Divers aliments dérangent différentes personnes. Ce que vous pouvez manger dépend de votre réaction à différents aliments. Les aliments qui causent le plus couramment des problèmes aux gens atteints du syndrome du côlon irritable sont ceux qui sont gras, ceux qui provoquent des flatulences, ainsi que l’alcool, la caféine, le lactose et le blé. Chez certains, les aliments riches en fibres peuvent entraîner un malaise. Limitez la consommation d’aliments qui vous donnent des malaises.

  • Demandez conseil avant d’éliminer tout aliment de votre alimentation étant donné qu’il peut en découler une carence en certains éléments nutritifs importants.
  • Assurez-vous que votre programme de saine alimentation soit basé sur le document Bien manger aven le Guide alimentaire canadien

  • Incluez dans votre alimentation des légumes, des fruits, des grains entiers, des produits laitiers faibles en gras ainsi que des viandes maigres et des substituts.

Conseils pour faire vos choix alimentaires :

Évitez les aliments gras, dont les viandes très grasses et la charcuterie; les produits laitiers gras, dont le fromage, la crème glacée, la crème fouettée et le beurre; la margarine; la grande friture, comme les frites, le poisson pané, le poulet frit; les pâtisseries, les biscuits, les croustilles et autres grignotines. Consommez davantage de viande maigre, de poisson et de volaille cuits selon des méthodes utilisant moins de gras. Choisissez des produits laitiers réduits en gras, contenant 2 % de matières grasses ou moins. Évitez les collations très grasses.

Les aliments causant des flatulences, comme les fèves, les choux de Bruxelles, les oignons, le céleri, les carottes, les concombres, les raisins secs, les bananes, les pruneaux et le blé, peuvent entraîner un excès de gaz et des ballonnements. Trouvez quels sont les aliments qui provoquent les flatulences que vous avez en écrivant ce que vous mangez pendant quelques jours de suite. Si ces aliments ne vous incommodent pas, il n’y a pas de raison de les éviter.

Les produits laitiers, dont le lait, la crème et certains fromages, peuvent causer des symptômes du syndrome du côlon irritable chez certaines personnes. Le lait peut causer moins de symptômes s’il est pris en petite quantité ou s’il est consommé avec d’autres aliments (ex. : du lait avec des céréales). Recherchez le lait faible en gras (1 % ou écrémé) et des fromages faibles en matières grasses. Essayez le yogourt : il entraîne souvent moins de symptômes que le lait chez les gens atteints du syndrome du côlon irritable. Si vous évitez tous les produits laitiers, parlez à un diététiste des sources d’aliments pouvant substituer les produits laitiers ainsi que des suppléments, étant donné que ces aliments sont des sources principales de calcium et de vitamine D.

Les fibres peuvent contribuer à réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable, mais peuvent provoquer un désagrément initial se traduisant par des gaz et des ballonnements lorsque la consommation de fibres est accrue. Pour réduire ces symptômes, augmentez lentement la quantité de fibres consommées et buvez beaucoup d’eau. Ces symptômes devraient disparaître après quelques semaines. Les fibres aident le transit des aliments dans le système digestif et gardent les selles molles. Les fibres se retrouvent dans le pain et les céréales à grains entiers, l’avoine, les fèves, les fruits et les légumes. Vous devez boire suffisamment de liquide pour aider les fibres à agir de manière appropriée. Consultez votre médecin avant d’utiliser des suppléments de fibres.

Les liquides, en abondance, sont importants, particulièrement lorsque vous êtes constipés ou avez la diarrhée. Évitez de boire trop de boissons très sucrées et celles contenant de la caféine ou de l’alcool. Évitez les boissons gazeuses qui peuvent entraîner des ballonnements. Buvez de l’eau quand vous avez soif et quand vous ajoutez des fibres à votre alimentation.

Mangez dans une ambiance détendue. Mastiquez lentement les aliments sans avaler d’air afin de réduire les ballonnements. Diminuez l’utilisation de la gomme à mâcher pour réduire la prise d’air. Évitez de manger trop de produits faits d’artificiels contenant des polyalcools (ex. : mannitol, sorbitol, xylitol) ou du polydextrose étant donné que ces éléments entraînent des ballonnements, des gaz ou de la diarrhée.

Les gens atteints du syndrome du côlon irritable ont-ils aussi une intolérance au lactose?

Les gens atteints du syndrome du côlon irritable ne sont pas plus enclins à être intolérants au lactose. Ceux qui ont une intolérance au lactose présentent une difficulté à digérer certains produits laitiers. Les personnes recevant le diagnostic d’intolérance au lactose peuvent être avantagées par une restriction du lactose.

Ressources pour le public :

Canadian Society for Intestinal Research – Patient Information – Irritable Bowel Syndrome (en anglais seulement)

American Gastroenterological Association – Patient Center - Irritable Bowel Syndrome (en anglais seulement)

Dernière mise à jour – août 9, 2017

Mail Icon Phone Icon

Si vous avez des questions suite à la lecture de ce contenu ou si vous avez d'autres questions sur l'alimentation saine, cliquez pour envoyer un courriel à nos diététistes professionnelles ou appelez le 1-877-510-5102.