Article

20 façons de réduire vos dépenses en épicerie


Une alimentation saine n’est pas nécessairement coûteuse. Voici 20 façons de vous aider à réduire vos dépenses en nourriture.

1. Profitez des rabais. Consultez les circulaires d’épiceries, les publicités dans les journaux et en ligne pour connaître les articles en rabais.

2. Faites une liste d’épicerie et respectez-la. Votre liste d’épicerie devrait contenir les ingrédients dont vous avez besoin pour préparer des collations et des repas sains. Établissez un plan de menu pour vous aider à dresser votre liste d’épicerie en fonction de vos besoins.

3. Utilisez judicieusement les coupons. Les coupons peuvent vous permettre d’économiser uniquement si vous consommez ou utilisez les produits achetés. Vérifiez la date d’expiration des coupons.

4. Apportez une calculatrice. Durant votre épicerie, calculez le montant de votre épicerie pour vous aider à respecter votre budget.

5. Allez dans les épiceries ou les supermarchés. Ces magasins proposent une plus grande variété de produits et affichent habituellement des prix plus bas que les dépanneurs ou les petites boutiques spécialisées.

6. Familiarisez-vous avec les prix des aliments. Écrivez les prix réguliers des aliments que vous achetez souvent. Cela vous aidera à déterminer quels magasins proposent les meilleurs prix et si vous faites une bonne affaire sur les produits en rabais.  

7. Évitez de faire l’épicerie lorsque vous avez faim. Lorsque vous faites l’épicerie l’estomac vide, tout a l’air soudainement appétissant! Vous pouvez être plus susceptible de faire de mauvais choix et d’acheter des aliments dont vous n’avez pas besoin.  

8. Habituez-vous à l’aménagement du supermarché pour savoir où se trouvent les aliments santé. À la périphérie (ou en dehors des allées) vous trouverez habituellement les fruits et légumes frais, le poisson, la viande maigre, les œufs et les produits laitiers faibles en matières grasses. Empruntez les allées pour trouver d’autres produits nutritifs comme les produits céréaliers, les haricots, les noix, les graines, le beurre d’arachide et les grains entiers. Évitez les allées contenant les boissons gazeuses, les sucreries et les croustilles.

9. Faites vos achats en fonction des saisons. Les légumes et les fruits sont moins chers lorsqu’ils sont de saison. Évitez le gaspillage en achetant des fruits frais à différents stades de maturité gustative. Choisissez certains fruits mûrs et prêts à être mangés et d’autres plus verts qui mûriront dans quelques jours. De cette façon, vous aurez assez de temps pour profiter de tous vos achats.

10. Achetez des produits congelés ou en conserve. Lorsque les fruits et les légumes que vous cherchez sont hors saison ou trop chers, achetez-les congelés ou en conserve. Ils sont tout aussi nutritifs. Si vous optez pour des légumes en conserve, rincez-les d’abord sous l’eau froide pour en enlever le sodium.

11. Regardez en haut et en bas, pas au milieu. Les articles les plus coûteux sont habituellement placés sur les étagères facilement visibles et accessibles. En revanche, certains des articles les moins chers peuvent se trouver sur les étagères du haut ou du bas.

12. Vérifiez la date limite de consommation et la date de péremption. Choisissez des aliments dont la date limite de consommation ou de péremption vous laisse assez de temps pour les consommer et ainsi éviter le gaspillage.

13. Jetez un coup d’œil à la section des offres spéciales. Les légumes en offre spéciale sont parfaits pour les soupes et les ragoûts. Les bananes mûres sont idéales pour cuisiner des muffins ou du pain aux bananes. Le pain de la veille est encore consommable et peut faire du très bon pain doré ou de délicieux sandwichs grillés. Les melons mûrs peuvent être coupés en dés, congelés ou réduits en purée pour faire des boissons fouettées.

14. Choisissez les marques maison. Les produits sans marque ou portant une marque maison sont nutritifs et habituellement moins chers que les produits de marque à l’emballage attirant. Choisissez des produits sans marque ou portant une marque maison tels que les céréales, les pâtes et les produits en conserve.

15. Comparez les prix unitaires de produits similaires. Le prix unitaire vous indique le prix d’un produit par « unité » ou par 100 grammes (g) ou par 100 millilitres (ml). N’hésitez pas à utiliser une calculatrice pour le déterminer. Le prix unitaire se trouve habituellement en petits caractères sous le prix principal du produit. Il peut vous permettre de déterminer s’il est plus avantageux d’acheter le produit en petit ou grand format.


Voici un exemple où le petit format de tomates en conserve est moins cher à l’unité et constitue donc un meilleur achat que le grand format.

Tomates en conserve petit format

540 ml

1,09 $

Prix unitaire : 20,2 cents/100 ml

Tomates en conserve grand format

796 ml

1,69 $

Prix unitaire : 21,2 cents/100 ml


Voici un exemple où le grand format de paquet de céréales est moins cher à l’unité et constitue donc un meilleur achat que le petit format.     

Paquet de céréales petit format

260 g

4,19 $

Prix unitaire : 1,61 $/100 g

Paquet de céréales grand format

400 g

4,99

Prix unitaire : 1,25 $/100 g

  

16. Achetez des produits en vrac. Les ingrédients qu’il est préférable d’acheter en vrac sont notamment les herbes séchées, les épices, le riz, les pâtes, la farine et les grains entiers. N’achetez que la quantité dont vous avez besoin afin de faire des économies. (Si vous avez des allergies alimentaires, veuillez noter que les magasins de produits en vrac ne sont pas recommandés).

17. Faites des réserves de produits de base. Le riz, les pâtes, le poisson en conserve faible en sodium et les légumineuses sèches (haricots, lentilles, pois) ont tous une durée de conservation prolongée. Faites-en des réserves lorsqu’ils sont en rabais, mais uniquement si vous avez de la place pour les entreposer. Consultez le Guide d’entreposage des aliments pour connaître la durée de conservation de ces aliments dans votre réfrigérateur, dans votre congélateur et dans vos armoires.

18. Entreposez vos aliments de façon appropriée. Évitez le gaspillage en entreposant correctement les aliments. Les pommes ramollissent rapidement si vous les laissez à température ambiante. Gardez-les dans un sac en plastique dans le bac à légumes du réfrigérateur. Utilisez un sac en papier et non en plastique pour les champignons. Conservez les pommes de terre dans un endroit frais, sombre et sec, loin des oignons. Pour obtenir davantage de conseils, regardez nos vidéos Comment conserver les fruits et Comment conserver les légumes pour les garder frais.

19. Cuisinez vos repas. Faites vos repas aussi souvent que possible. C’est moins coûteux que d’acheter des plats préparés prêts à consommer. Si vous manquez d’expérience, consultez les programmes proposés par votre bureau local de santé publique pour vous aider à améliorer vos talents culinaires. Saine Alimentation Ontario peut vous aider à trouver des programmes dans votre voisinage.

20. Cultivez. Dans la mesure du possible, cultivez vos propres légumes et herbes durant l’été, même si vous n’avez pas de cour. Les tomates, la laitue, le basilic, les radis, le concombre, les épinards et de nombreux autres légumes peuvent être cultivés dans des bacs placés sur un balcon ensoleillé.


Les liens qui suivent pourraient également vous intéresser :

Faire des achats judicieux à l’épicerie

10 conseils pour planifier des repas selon un budget

Liste de vérification de la planification des menus

Dernière mise à jour – juillet 27, 2017

Mail Icon Phone Icon

Si vous avez des questions suite à la lecture de ce contenu ou si vous avez d'autres questions sur l'alimentation saine, cliquez pour envoyer un courriel à nos diététistes professionnelles ou appelez le 1-877-510-5102.