Article

Le poisson et le mercure

Les avantages de consommer du poisson surpassent grandement les risques. Selon Bien manger avec le Guide alimentaire canadien, nous devrions manger au moins deux portions du Guide alimentaire de poisson (75 g chacune) par semaine. Cela représente 150 grammes, 5 oz ou 1 tasse de poisson cuit par semaine. 

Quelles espèces de po​isson sont-elles sans risques pour la consommation?

Privilégiez les poissons dont la teneur en acides gras oméga-3 est plus élevée, tels que le saumon, l’anchois, l’omble, le hareng, le maquereau, la goberge, l’éperlan, la truite arc-en-ciel, le corégone, la crevette, la palourde, la moule et l’huître.

Parmi les autres poissons dont la consommation ne représente aucun risque figurent notamment :

  • morue;
  • aiglefin;
  • flétan;
  • sole;
  • pétoncle et calmar;
  • vivaneau;
  • perche;
  • bar;
  • tilapia.

Qu’en est-il du thon?

Optez pour le thon pâle. Recherchez le listao et le thon mignon sur les étiquettes. Ces espèces de thon contiennent moins de mercure que le thon blanc (germon) et coûtent généralement moins cher.

Limiter la consommation de ces poissons

Les gros poissons ont tendance à accumuler une plus grande quantité de mercure. Parce que le mercure a des conséquences sur le développement du cerveau, il est particulièrement important de limiter l’exposition au mercure des femmes enceintes ou qui pourraient le devenir, de celles qui allaitent et des enfants.

Limitez votre consommation des poissons suivants, frais ou surgelés :

  • thon;
  • requin;
  • espadon;
  • marlin;
  • hoplostète orange;
  • escolier.

Si vous aimez manger ces poissons, n’en consommez pas plus que les quantités énumérées ci-dessous et complétez le reste de vos portions hebdomadaires de poisson avec d’autres espèces.

Population en général : 150 g par semaine

Femmes enceintes ou qui pourraient le devenir et celles qui allaitent : 150 g par mois

Enfants âgés de 5 à 11 ans : 125 g par mois

Enfants âgés de 1 à 4 ans : 75 g par mois

Qu’en est-il des prises de la pêche sportive?

La concentration de mercure que contient le poisson d’eau douce peut varier. Renseignez-vous sur les avis en ce qui concerne le poisson émis par les autorités provinciales et territoriales avant d’en consommer. Obtenez un exemplaire du Guide de consommation du poisson gibier de l’Ontario à votre service local de santé publique ou au ministère des Richesses naturelles.

Pour en savoir plus :

Consigne de consommation à l'égard du mercure présent dans le poisson : Choisir en toute connaissance de cause, Santé Canada
Acides gras oméga-3 : Oh! méga bienfaits!
Le mercure - Votre santé et l’environnement, Outil de ressources, Santé Canada

Dernière mise à jour – octobre 9, 2016

Mail Icon Phone Icon

Si vous avez des questions suite à la lecture de ce contenu ou si vous avez d'autres questions sur l'alimentation saine, cliquez pour envoyer un courriel à nos diététistes professionnelles ou appelez le 1-877-510-5102.