Article

La nutrition et la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer et la démence touchent un Canadien de plus de 65 ans sur onze. Lisez ce qui suit pour trouvez les réponses à certaines questions courantes liées à la nutrition et à la maladie d’Alzheimer.

Qu’est-ce que la démence? Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer?

La démence est une maladie qui touche le cerveau. Elle finit habituellement par entraîner une perte des fonctions cérébrales en affaiblissant la capacité de raisonnement et la mémoire. 

La forme de démence la plus courante est la maladie d’Alzheimer. Le risque de maladie d’Alzheimer augmente avec l’âge, en particulier en présence d’antécédents familiaux de la maladie. Cependant, la maladie d’Alzheimer ne fait pas partie du processus de vieillissement normal.

Les symptômes de la maladie d’Alzheimer comprennent une perte de mémoire et des problèmes de jugement et de raisonnement. Elle peut aussi influencer l’humeur, le comportement et l’aptitude à communiquer. Ces problèmes créent des difficultés dans la vie quotidienne et les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont souvent besoin de l’aide d’une autre personne dans leurs activités de tous les jours.

La maladie d’Alzheimer s’aggrave avec le temps et est irréversible. À l’heure actuelle, des recherches sont effectuées pour mieux comprendre les causes de cette maladie afin que nous puissions disposer de meilleures options de traitement pour prévenir l’aggravation des symptômes.

Est-ce que les suppléments préviennent la démence ou ralentissent sa progression?

Non. De nombreuses études ont été effectuées sur l’utilisation des suppléments pour la protection contre la maladie d’Alzheimer et la démence. Par exemple, on a étudié le rôle des suppléments de vitamines E et C dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. Cependant, il n’a pas été montré de façon concluante que le fait de prendre des suppléments de ces vitamines prévient la maladie d’Alzheimer. 

Les recherches effectuées sont insuffisantes pour montrer que les suppléments de vitamine B peuvent améliorer la fonction cognitive des personnes qui souffrent déjà de démence. Ces suppléments n’atténuent pas les symptômes de la maladie d’Alzheimer une fois qu’elle est déclenchée. 

Il n’est pas recommandé de prendre des suppléments pour prévenir la démence ou ralentir sa progression. Cependant, les personnes saines qui peuvent ne pas consommer suffisamment de certains éléments nutritifs peuvent bénéficier de la prise de suppléments. Consultez votre médecin ou votre professionnel de la santé avant de prendre des suppléments de vitamines ou de minéraux. 

Est-ce que l’aluminium cause la maladie d’Alzheimer?

L’aluminium est présent à l’état naturel dans certains aliments comme le thé, le café, les grains et les additifs des aliments transformés. On le trouve aussi dans nos ustensiles, nos batteries de cuisine et les emballages des aliments. Cependant, nos organismes absorbent très peu d’aluminium de ces sources. Pour mieux assurer notre sécurité, Santé Canada surveille la quantité d’aluminium présente dans nos aliments.

Certains scientifiques croient qu’il pourrait y avoir un lien entre l’aluminium et la maladie d’Alzheimer, en particulier chez certaines personnes âgées. Il faudra faire des recherches plus approfondies avant de formuler des recommandations.

Est-ce que la consommation d’alcool peut réduire le risque de démence?

Certains scientifiques pensent que l’alcool peut contribuer à réduire le risque de démence. Cependant, la consommation d’alcool présente plus de risques que d’avantages. Il n'est pas recommandé de boire de l’alcool pour réduire le risque de démence.

Si vous buvez de l’alcool, faites-le avec modération. La Fondation des maladies du cœur et le Centre de toxicomanie et de santé mentale recommandent de limiter la consommation d’alcool à deux verres standards à la fois, à neuf verres standards par semaine pour les femmes et à 14 verres standards par semaine pour les hommes.

Est-ce que les acides gras oméga-3 peuvent réduire le risque de démence?

Peut-être. Il se peut que les acides gras oméga-3 réduisent le risque de démence. Ces acides gras contribuent à réduire le risque de maladie cardiovasculaire (maladie de cœur). Ceci est important parce que la maladie cardiovasculaire peut accroître le risque de démence. Cependant, les scientifiques n’en savent pas encore assez pour recommander la consommation d’acides gras oméga-3 comme moyen de combattre la démence. 

Consommez du poisson gras contenant des acides gras oméga-3 une ou plusieurs fois par semaine pour améliorer votre santé et votre bien-être en général et pour tenir votre cerveau en santé. Mieux encore, suivez les recommandations de Santé Canada et consommez du poisson gras deux fois par semaine. Parmi les bons choix, mentionnons : le saumon, les anchois, le maquereau, les sardines, le flétan et le poisson blanc.

Il n’est pas recommandé de prendre des suppléments d’acides gras oméga-3 pour prévenir la démence.

En résumé

Le risque d’être atteint de maladie d’Alzheimer augmente avec l’âge. Les scientifiques cherchent des moyens de prévenir la démence et la maladie d’Alzheimer ou de ralentir leur progression. Que pouvez-vous faire? Savourez du poisson gras plus souvent et buvez de l’alcool avec modération. Si vous voulez prendre des suppléments de vitamines, consultez d’abord votre fournisseur de soins de santé. Par-dessus tout, consommer régulièrement des aliments variés et faire en sorte que votre cerveau et votre corps demeurent actifs sont les meilleurs moyens de préserver la santé de votre cerveau.

Cliquez ici pour commencer Nutri-eSCREEN™.

Dernière mise à jour – novembre 1, 2017

Mail Icon Phone Icon

Si vous avez des questions suite à la lecture de ce contenu ou si vous avez d'autres questions sur l'alimentation saine, cliquez pour envoyer un courriel à nos diététistes professionnelles ou appelez le 1-877-510-5102.